En Chine, le cinquième jour du cinquième mois lunaire, on célèbre l’entrée dans l’été avec la fête des bateaux-dragons (aussi appelée la fête du double-cinq). En 2018, cette fête a lieu le lundi 18 juin.

De nombreuses légendes seraient à l’origine de ce festival, en voici une :

Qu Yuan était un ministre du royaume de Chu (période des Printemps et Automnes : 770-256 av. J.C). Face à la menace du royaume rival Qin, il proposa un changement de politique avec un renforcement des forces militaires. Mais les aristocrates s’y opposèrent et Qu Yuan fut destitué puis expulsé. Il écrivit de nombreux poèmes lors de son exil. En 278 av. J.C, les Qin s’emparèrent de la capitale des Chu. Lorsqu’il apprit cette nouvelle, Qu Yuan écrivit un dernier poème puis se suicida en se jetant dans la rivière Miluo. Des pêcheurs et des gens du peuple utilisèrent leurs bateaux pour chercher son corps mais sans succès. Ils jetèrent alors des boulettes de riz gluant et des œufs pour que le corps ne soit pas mangé par des poissons.

C’est pourquoi, lors de ce festival, afin d’honorer la mémoire de Qu Yuan, on organise des courses de bateaux-dragons (龙舟大赛 lóngzhōu dàsài). C’est un sport nautique par équipe, organisé surtout dans les provinces du sud de la Chine à l’occasion du festival. Les bateaux sont des sortes de pirogues et ont une proue en forme de dragon.

Course bateaux dragons
On mange aussi des gâteaux de riz farcis en papillote de feuilles de bambou cuits à la vapeur ou à l’eau (粽子 zòngzi).
粽子

Afin de conjurer les démons des maladies, de nombreuses pratiques rituelles sont associées à ce festival :

– Une des coutumes était de boire du vin soufré (雄黄酒 xióng huáng jiǔ) pour éviter certaines maladies infectieuses. Mais elle est de moins en moins suivie car la consommation de vin soufré entraine souvent des infections.

– Les mères confectionnent des petits sachets en tissus remplis de poudre (香包 xiāng bāo). Les enfants les mettent à leur cou afin de se protéger contre les maladies.

– On décore les portes d’entrées avec des herbes protectrices (菖蒲chāng pú et 艾草 ài cǎo) ainsi qu’avec l’effigie d’un dieu pourfendeur de démons (钟馗 Zhōng Kuí).

En 2009, ce festival a été inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO.

3 commentaires sur « La fête des bateaux-dragons 端午节 »

Laisser un commentaire