Le festival du film chinois, un événement bien connu à La Rochelle, accompagne l’arrivée de l’hiver et l’esprit festif de cette période.Depuis le succès du premier festival en 2013, la cérémonie a été organisée pendant huit années consécutives et est devenue très importante et influente dans la ville de La Rochelle. Le 23 novembre a vu l’ouverture officielle de la neuvième édition de la fête, rassemblant des traducteurs de films, des professionnels des médias et le public pour profiter d’une projection d’ombre et de lumière.

Cet échange culturel d’une semaine entre la France et la Chine a été organisé par huit institutions, dont la Communauté d’Agglomération de La Rochelle, l’Université de La Rochelle et l’Institut Confucius. Durant la semaine, des films classiques ont été projetés tous les jours dans quatre lieux, dont la médiathèque de la ville et la maison des étudiants de l’Université, avec un total de 13 films chinois exceptionnels. L’objectif de l’événement était de faire découvrir la richesse et la diversité du cinéma chinois au public français, de lui donner l’occasion d’entrer en contact avec le développement du cinéma chinois et d’en apprendre davantage à son sujet, ce qui lui permettra de mieux comprendre le pays et sa culture.

En tant qu’invités d’honneur, le vice-président de l’Université de La Rochelle, le directeur du département des échanges internationaux et les directrices chinoise et française de l’Institut Confucius de La Rochelle ont assisté à la cérémonie d’ouverture. Malgré la froide soirée d’hiver, de nombreux spectateurs impatients sont arrivés tôt à l’entrée de la maison des étudiants. Vers 19 heures, la salle de projection était bondée et la cérémonie d’ouverture a commencé.

La cérémonie d’ouverture

La responsable du festival, Mme Luisa Prudentino, a souhaité la bienvenue à tous en tant que présentatrice et a brièvement partagé ses travaux avant d’inviter M. Eric Monteiro, vice-président de l’Université de La Rochelle, à prononcer un discours, après quoi il a exprimé son regret que le PDG ne puisse pas assister à l’événement en raison de ses fonctions officielles. Il a noté que cet événement est un canal important pour les échanges entre la France et la Chine et a remercié l’équipe de sélection des films pour leur travail acharné. C’est un événement auquel il participe chaque année et il remercie l’Institut Confucius pour son soutien. « Malgré les difficultés, grâce aux efforts de tout le personnel, nous sommes sûrs que cet événement sera un succès. » Il a conclu en exprimant ses remerciements les plus sincères à Mme Prudentino.

Stéphane Aymard, directeur des échanges internationaux de l’Université, a ensuite prononcé son discours. Il a tout d’abord remercié ses collègues, rappelant que La Rochelle Université et la Chine ont toujours eu de bonnes relations et des échanges riches et variés, et que plus de 50 étudiants chinois sont venus à La Rochelle Université dans le cadre d’un échange. Il a conclu en souhaitant une bonne projection du film et en remerciant tous les partenaires pour leur travail.

Mme Martine Raibaud, directrice de l’Institut Confucius, a présenté les principaux événements de la semaine du festival et a accueilli le public au nom des organisateurs pour une projection gratuite.

Vice-président Eric Monteiro prononce un discours

Directeur Stéphane Aymard prononce un discours

Mme. Luisa Prudentino dans la cérémonie d’ouverture

Après les magnifiques discours des invités, la cérémonie d’ouverture est passée à la deuxième session – la projection du film.

Le film projeté lors de la cérémonie d’ouverture, intitulé « The First farewell », suit la vie de trois élèves d’une école primaire dans la région du Xinjiang. Avant la projection, la traductrice a été invité à présenter le film au public. Elle a décrit le film comme l’un de ses préférés, reflétant la variété des situations familiales et des coutumes ouïghoures dans la région, ainsi que la nature poétique des images. Le film a été tourné en 2018 et est sorti officiellement en 2020. Bien qu’il s’agisse d’un nouveau film, les images et les techniques de tournage sont très traditionnelles. Les personnages de l’histoire sont tous joués par des personnes de la région, ce qui rend le film plus proche de la réalité.

Après le film, les lumières se sont rallumées et le public a applaudi à tout rompre. La cérémonie d’ouverture a été un grand succès et saluées par les citoyens de La Rochelle.

Le 26 au matin, une conférence culturelle intitulée « De la Chine à l’ailleurs » a également eu lieu à la médiathèque de la ville. Le célèbre sinologue français Joël Bellassen, Mme Luisa Prudentino, et Mme Martine Raibaud ont été invités à assister à l’événement, auquel a participé l’ensemble du personnel de l’Institut Confucius. La conférence a porté sur le cinéma chinois et asiatique contemporain et a montré des extraits de certains des meilleurs films. Au cours de la conférence, M. Bellassen a expliqué sa vision unique du cinéma chinois, passant en revue l’histoire du cinéma chinois, présentant les caractéristiques des différentes périodes du cinéma et recommandant de nombreux films au public. A la fin, M. Bellassen a soulevé la question de savoir où le cinéma chinois devrait aller à l’avenir, et Mmes Luisa Prudentino et Martine Raibaud ont partagé leurs points de vue sur cette question avec le public.

Luisa Prudentino et Martine Raibaud dans le forum

Monsieur Bellassen prononce un discours

La neuvième édition du festival du film chinois, qui s’est achevée avec succès le 29 novembre, a reçu des critiques élogieuses de tous les horizons et a suscité un engouement considérable à La Rochelle, faisant honneur à sa réputation de marque de festival pour la ville. Comme l’a déclaré Mme Luisa Prudentino, « tous ces films seront une occasion unique de donner au public une meilleure compréhension du cinéma chinois, illuminant ainsi nos cœurs et nos esprits, comme la lentille de l’écran, et nous éclairant une fois de plus sur la Chine et sa culture millénaire ». Nous nous réjouissons de l’avenir du Festival du film chinois de La Rochelle, qui s’enracinera dans cette partie pittoresque de la côte atlantique et ouvrira davantage la voie aux échanges culturels et à la coopération entre la France et la Chine.

Rédaction:ZHOU Yuhang

traduction:ZHAO Xinge

Laisser un commentaire